La Société des Amis de la Forêt d'Orléans (SAFO) rassemble tous ceux qui souhaitent contribuer à la connaissance et à la sauvegarde du patrimoine naturel, historique, économique et culturel de la forêt d'Orléans et de ses environs.

Nos objectifs :

Protection de la forêt, richesse naturelle et patrimoniale, Accès à la connaissance et diffusion des informations, Mobilisation des acteurs pour sauvegarder et valoriser les multiples fonctions de la forêt sans rien perdre de son calme et dans la limite de sa capacité d'accueil actuelle..



«La forêt des quatre saisons»

les lundis
20H 30 Museum
4 èmé étage
ORLEANS.
Entrée gratuite



« Le Samedi après midi avec la SAFO »


RDV 14 h15 à pied et/ou à vélo.
14 h 30 - 17 h 00 Promenade à thème
17 h 30 Conférences débat gratuites.
19 h30 Dîner convivial
(prévoir 16 à 20€ et réserver directement
au restaurant ou au 06 88 46 95 80)


Samedi 29 septembre 2007
avec le Rallye Trompes d'Orléans
20 h 30 en l'église Saint Martial
de Châteauneuf sur Loire

Samedi 27 et dimanche 28 octobre 2007
avec la Société mycologique du Gâtinais
et de la Vallée de la Loire
10 h 30 - 18 h 00 Annexe du Château de Saint Jean le Blanc (gratuit)

du 19 au 22 Avril 



Dimanche 2 septembre

"Rentrée en fête"

à Orléans


Samedi 8 et dimanche 9 septembre




à Sully sur Loire
Parc du Château

Pour nous contacter:
SAFO
Muséum d'Histoires Naturelles
6, rue Marcel PROUST
45000 ORLEANS
Téléphone: 02 38 56 26 28
Télécopie: 02 38 56 26 28
Messagerie: info@safo.asso.fr

logoministereculturepng.jpg
logoregioncentrepng.jpg
logoleloiretpng.jpg
logoorleanspng.jpg

Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL .
Conformément à la Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978
relative à l'informatique,aux fichiers et aux libertés
(J.O. du 07/01/78)
SIRET : 483 118 279 00015 APE : 925E
Création AFI45



Plus grande forêt domaniale de France avec près de 35 000 hectares, aux confins de la Beauce, du Gâtinais et du Val de Loire, la forêt domaniale d'Orléans s'étend au nord de la Loire sur un vaste arc de cercle de 60 km de longueur, d'Orléans à Gien, et de 5 à 20 km de largeur.

Malgré, ou à cause de son immensité, elle demeure mal connue et beaucoup ignorent son histoire, la variété de ses sites et le rôle important qu'elle joue localement au plan économique et social.
La forêt domaniale d'Orléans comprend 3 grands massifs reliés entre eux par des bois privés :

Le massif de LORRIS (14 400 ha environ) à l'est.

Le massif d'INGRANNES (13 600 ha environ) au centre

Le massif d'ORLEANS (6 600 ha environ) à l'Ouest

C'est une forêt très plate puisque son altitude maximum est de 174 mètres au carrefour de la Croix aux Tourtes dans le massif de Lorris, alors que le point le plus bas se trouve à la cote 107 près de la Maison Forestière du Gué Girault (massif d'Ingrannes), soit une différence de niveau de moins de 70 mètres sur 35 000 hectares !

Cette absence de relief, alliée à l'imperméabilité du sous-sol, constitue un obstacle à l'écoulement naturel des eaux de pluie et explique l'humidité du terrain et l'abondance des étangs, des fontaines et des marécages appelés localement marchais (le marchais aux prêtres, le marchais de la vallée, le marchais clair, le marchais aux cannes, le marchais mignon, …). De nombreux autres noms de lieux de la forêt rappellent la nature humide des sols : la Bouillante (bourbier), la Fontaine, la Fontenelle, la vallée des joncs, les Orfosses mouillées, la noue (prairie marécageuse) des Gastils, la noue malade, …Heureusement, d'importants travaux d'assainissement ont été réalisés à partir du début du XIXème siècle et, actuellement, l'entretien de plus de 5 000 km de fossés contribue grandement à la mise en valeur de la forêt.

Le sous-sol de la forêt d'Orléans est constitué de sables et d'argiles de l'ère tertiaire disposés en couches superposées. Les géologues y distinguent deux formations : les marnes et argiles de l'Orléanais à l'ouest et les sables et argiles de Sologne à l'est. L'argile compacte s'opposant à la pénétration des racines, la richesse du sol est conditionnée par l'épaisseur de la terre végétale et du sable de surface. Cette épaisseur est très variable : parfois très faible, au nord d'Orléans ou dans la région de Trainou, elle peut atteindre exceptionnellement plusieurs mètres dans le massif de Lorris.

Au nord d'une ligne schématique Cercottes-Loury-Chambon, le calcaire de Beauce affleure parfois sous forme de marnes assez riches mais compactes. Au sud de cette ligne, le calcaire fait complètement défaut et les sols sont généralement pauvres et très acides, convenant souvent mieux aux résineux qu'aux feuillus.

Globalement, on peut observer que les sols sont de plus en plus sableux et sains au fur et à mesure qu'on s'éloigne d'Orléans pour se diriger vers l'est : alors que le massif d'Orléans présente de nombreuses zones mouilleuses ou argileuses difficilement accessibles en hiver, le massif de Lorris est plus sec et plus sain, mais son sol est également plus acide.

Xavier LAVERNE

© Société des Amis de la Forêt d’Orléans mise à jour du 18 mai 2007 par www.afi45.fr
info@safo.asso.fr